recettes Sweet Vegan

Poires au four

 

Les bonnes poires de saison sont une de mes raisons d’aimer l’automne et l’hiver. Croquer à pleines dents dans une poire bien fondante et sucrée, pour moi c’est un peu le bonheur. Si je les adore aujourd’hui, les poires et moi, ça n’a pas toujours été une histoire d’amour…

Les poires du Québec

Avant d’arriver en France, je n’aimais pas particulièrement les poires. J’en avais souvent mangé dans ma vie des granuleuses au goût fade. Il faut dire qu’il y a quelques années encore, je ne portais pas attention à la saisonnalité ni à l’origine pour choisir mes fruits et légumes.

On peut en trouver des excellentes locales et de saison. Comme la culture de la poire n’est pas très importante au Québec, lorsqu’on les prend à l’épicerie on a souvent des poires qui viennent d’Ontario, de Colombie-Britannique ou de Nouvelle-Écosse. Toutefois, on peut trouver des poires du Québec, puisqu’il y a des petites plantations dans la région de Québec et en Montérégie. En dehors de la saison des poires, elles viennent d’Europe ou d’Asie. Je n’ose même pas vous décrire le goût de ces poires qui doivent être cueillies beaucoup trop tôt et subir un long voyage. 

Les poires en France

C’est vraiment en France que j’ai redécouvert la poire. On trouve plus facilement qu’au Québec des fruits de saison et des bons! Il y a près de 2 000 variétés, mais les poires d’hiver les plus courantes en France sont les comices et conférences. On peut en profiter d’août à avril, mais le meilleur mois pour les poires d’hiver c’est décembre!

Trouver de bonnes poires

Lorsqu’on choisit une poire de saison et locale et qu’on la mange bien mûre, elle est généreuse et sucrée. Mieux vaut privilégier des poires sans pesticides puisqu’une grande partie de leurs bienfaits se trouve dans la peau du fruit. En choisissant des poires bio, vous pouvez donc croquer dans la poire entière. Je vous conseille de les prendre dans une boutique biologique, dans une épicerie locale, dans un marché de producteurs, dans une Amap ou directement chez le producteur. À Paris, j’aime les acheter chez Au bout du champ ou à l’Épicerie des environs. Si j’étais à Montréal, j’irais sûrement au Marché Jean Talon pour en trouver des locales. Si vous connaissez des endroits merveilleux pour de bonnes poires au Québec ou en France, n’hésitez pas à les partager en commentaires. 

Des poires au four

À la maison, on mange quotidiennement des poires crues et avec la peau, d’octobre à avril. Pour changer, je voulais découvrir une autre façon de la manger. J’avais envie de cuisiner la poire pour la sublimer sans la camoufler. Mon but était de créer une recette simple, rapide et sans sucre raffiné : des poires au four. On les mange encore tièdes avec un peu de glace à la vanille un yaourt végétal ou juste comme ça toutes seules. Le nombre de portion dépend de la grosseur de vos poires, mais en général on compter une poire par personne. 

poire-verticale

Sources: 

http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/fruits-a-pepins/poire/print

http://www.lapresse.ca/le-soleil/le-mag/alimentation/200910/15/01-911783-octobre-apogee-de-la-poire.php

Poires au four

By Roxanne Published: décembre 4, 2016

  • Yield: 2 Servings

Des poires sublimées : un dessert sain.

Ingredients

  • 2 poires comice ou conférence
  • 1/4 tasse amandes remplacement: noisette, graines de sésame, peanuts, pistaches
  • 2 cuillères à soupe sirop d’érable remplacement : sirop d'agave, sucre complet ou sucre de coco

Instructions

  1. Placer les poires entières et lavées dans un plat allant au four. Les cuire dans un four préchauffé à 175° Celsius pendant 20 minutes.
  2. Concasser les amandes, ou les autres noix, et les faire griller dans une poêle sèche à feu moyen-élevé. Il faut bien les surveiller pour ne pas qu'elles brûlent. Lorsqu'elles sont odorantes et qu'elles commencent à se colorer, on retire de la poêle et on réserve.
  3. Lorsque les poires sont cuites, on les retire du four et on les laisse tiédir quelques minutes. On les coupe ensuite en deux dans le sans de la longueur. Avec un petit couteau, on retire le cœur de la poire et on pèle le fruit. La peau devrait se retirer facilement sans abîmer la chaire. On peut aussi garder la peau, si on veut.
  4. Servir les poires avec le sirop d'érable et les amandes grillées.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Website Protected by Spam Master